ECO Artisan

ImprimerEnvoyer

Index de l'article
ECO Artisan
Après le Grenelle de l'Environnement,
Les objectifs du Grenelle : un défi à relever pour le bâtiment
La marque ECO Artisan c'est :
Les engagements de l’ECO Artisan
Comment devient-on ECO Artisan ?
Pourquoi devenir ECO Artisan ?
Toutes les pages
 

altAprès le Grenelle de l'Environnement, la marque ECO Artisan, pour répondre aux marchés de demain

Avec le Grenelle de l’Environnement, les questions environnementales ne sont plus matière à réflexion, mais sont bel et bien devenues une priorité nationale.

La CAPEB a participé au Grenelle, consciente de l’enjeu pour le secteur du bâtiment qui reste, en France, le plus gros consommateur d’énergie (il représente près de la moitié de la consommation énergétique française, et émet 26% des émissions de gaz à effet de serre).

Afin de différencier et valoriser les artisans qui seront capables de répondre aux enjeux du Grenelle de l’environnement, la CAPEB créée la marque ECO Artisan. 


Les objectifs du Grenelle : un défi à relever pour le bâtiment

Rendre les logements plus économes en énergie et diminuer les émissions de gaz à effet de serre des bâtiments, dans un délai très court, avec des objectifs extrêmement ambitieux, autant de défis que le bâtiment va devoir relever à l’issue du Grenelle.

Désormais, l’efficacité énergétique devient le critère prioritaire de la qualité des bâtiments.

La CAPEB prépare d’ores et déjà les entreprises du secteur à répondre aux conséquences des décisions du Grenelle qui sont majeures pour le secteur :

- un accroissement d’activité en perspective (rénovation de plus 31 millions de logements ; 600 milliards d’euros de travaux),

- un renforcement de la concurrence,

- et la nécessité absolue, dans tous les corps de métiers, de se former pour acquérir des compétences supplémentaires dans le domaine de la performance énergétique.


La marque ECO Artisan c’est : 

- une démarche volontaire, 

- individuelle de l'entreprise, 

- ouverte à l'ensemble des entreprises

- reposant sur 3 grands engagements

- c’est aussi une marque déposée par la CAPEB, qui sera gérée par un organisme indépendant

 

Les engagements de l’ECO Artisan :

Engagement n°1 : Evaluation thermique globale

L’artisan devra proposer à son client, et être capable de réaliser, une évaluation des performances thermiques globales de son logement.

En matière de qualité de services, l’artisan devra également fournir cette évaluation dans le délai convenu avec le client, et donner suite à la demande du client dès le premier contact.

Engagement n°2 : Conseil global en matière d’efficacité énergétique

En fonction des demandes et possibilités du client, l’artisan devra lui conseiller des solutions techniques cohérentes, améliorant l’efficacité thermique de son logement (isolation, menuiseries extérieures, système de chauffage et ECS, énergie, ventilation…)

Engagement n°3 : Réalisation des travaux et contrôle qualité

- L’artisan devra proposer des solutions adaptées et efficaces (le cas échéant des nouveaux matériaux, énergies renouvelables…), dans son corps de métier.

- Il devra établir des devis avec des variantes en vue d’optimiser la performance énergétique du bâtiment

- Lors de la réception des travaux, il devra vérifier la qualité des travaux réalisés, ainsi que la satisfaction de son client.

En matière de qualité de services, l’artisan devra être clairement identifiable dans ses compétences ; fournir le devis dans le délai convenu avec son client ; respecter les clauses du devis et ne les modifier qu'après accord de son client. 


Comment devient-on ECO Artisan ?

Pour devenir ECO Artisan, l’artisan devra suivre un parcours précis:

Etape n°1 : Dans la CAPEB de son département, il fait le point sur ses compétences (informations sur l'entreprise, compétences, qualifications, formations suivies les 3 dernières années) et ses habitudes en termes de qualité de service. Il vérifie ses connaissances via un Quizz d'auto évaluation et découvre les logiciels d'évaluation thermique existants. 

Si l’artisan estime intéressant de compléter ses connaissances en matière d’efficacité énergétique, il peut alors suivre une formation FEE Bât (formations existantes, disponibles partout en France. Financées par les fournisseurs d’énergie, elles n’impliquent pas de coûts supplémentaires pour l’entreprise. Pour en savoir plus,consultez le dépliant Fee Bât).

Etape n°2 : Il s’inscrit à l'examen et réussit le QCM *, achète un logiciel professionnel d'évaluation thermique (reconnu et régulièrement mis à jour) et obtient le label ECO Artisan.

* (40 questions posées en un temps imparti, portant sur 3 thématiques : connaissances génériques sur les performances énergétiques globales des bâtiments, sur l’utilisation d’un logiciel d’évaluation thermique, et concernant le développement durable).

Etape n°3 : L’artisan signe la charte ECO Artisan à la Capeb de son département et doit respecter les 3 engagements.

Etape n°4 : L’artisan est audité tous les 3 ans par un organisme indépendant qui veille au respect des engagements de la marque.


Pourquoi devenir ECO Artisan ?

- Pour maintenir un lien direct avec ses clients

- Pour être mieux armé face à la concurrence qui se développe actuellement

- Pour répondre à la demande des clients qui souhaitent :

 - Mieux identifier les entreprises compétentes en matière d’efficacité énergétique

 - Bénéficier de conseils avisés dispensés en toute indépendance par des professionnels reconnus

 - Etre rassurés en disposant de garanties (l’ECO Artisan s’engage à respecter des exigences de qualité sur la base d’un référentiel en cours d’élaboration, délivré par un organisme indépendant)

- Pour les entreprises de la Communauté Urbaine de Dunkerque (CUD), vous aurez l'opportunité de figurer sur les listes "REFLEX'ENERGIE" (Consulter la page web),

 

Vous souhaitez devenir ECO Artisan ? Contactez-nous